Détail Entité

Traversée de l’Atlantique
Concert symphonique

Traversée de l’Atlantique

Programme

Weber
Ouverture d’Obéron
Brahms
Concerto pour violon en ré majeur
Dvořák
Symphonie n°9 en mi mineur « du Nouveau Monde »

Distribution Marko LETONJA direction, Arabella STEINBACHER violon
Lieu
Palais de la Musique et des Congrès

Le son lumineux d’Arabella Steinbacher – qui joue le Stradivarius Booth de 1716 – convient particulièrement bien au Concerto de Brahms. Cette page d’un romantisme luxuriant a été imaginée sur les rives du Wörthersee où « les mélodies naissent en tel nombre qu’il faut prendre garde en se promenant de ne point les écraser », selon son auteur. Elle dialogue avec la Symphonie n°9 « du Nouveau Monde » de Dvořák composée aux États-Unis. Si des influences américaines y sont effectivement perceptibles (le poème The Song of Hiawatha de Longfellow irrigue, par exemple, le deuxième mouvement), l’œuvre est également zébrée d’une nostalgie venue de Mitteleuropa. Certains la considérèrent ainsi comme une « symphonie du monde entier ».