Détail Entité

Romantisme sacré
Concert symphonique

Romantisme sacré

Programme

Wagner
Prélude de Parsifal
Brahms |Glanert
Quatre Chants sérieux
Dvořák
Symphonie n°7 en ré mineur

Distribution Orchestre national de Lyon, Nikolaj SZEPS-ZNAIDER direction, Thomas HAMPSON baryton
Lieu
Palais de la Musique et des Congrès

Orchestre invité

Directeur musical de l’Orchestre national de Lyon, phalange majeure de l’Hexagone, Nikolaj Szeps-Znaider a imaginé un programme dont les composantes se répondent avec élégance. Sa colonne vertébrale ? Le romantisme germanique. Débutant avec le Prélude de Parsifal, il se poursuit avec les rares Quatre Chants sérieux écrits par Brahms sur des textes bibliques baignés d’espérance et de charité. Ils ont été orchestrés par Detlev Glanert qui y a ajouté des interludes servant de liaison, et sont l’occasion de découvrir l’un des plus grands barytons : Thomas Hampson. Les débats s’achèvent avec la Symphonie n°7 de Dvořák, hymne d’une bouleversante universalité. Si quelques réminiscences tchèques y sont manifestes, la partition est surtout habitée par le romantisme ciselé de Brahms et le langage novateur de Wagner.