Détail Entité

Voyages au cœur du romantisme avec Arabella Steinbacher
Concert symphonique

Voyages au cœur du romantisme avec Arabella Steinbacher

Programme SCHUMANN
Ouverture de Hermann et Dorothea
BRAHMS
Concerto pour violon en ré majeur
SCHUBERT / BERIO
Rendering
Distribution Marko LETONJA direction, Arabella STEINBACHER violon
Lieu
Palais de la Musique et des Congrès

Le son gracieux et lumineux de la violoniste Arabella Steinbacher (qui joue le Stradivarius Booth de 1716) correspond particulièrement bien au Concerto de Brahms. Cette page d’un romantisme luxuriant a été imaginée sur les rives du Wörthersee où « les mélodies naissent en tel nombre, qu’il faut prendre garde en se promenant de ne point les écraser », selon son auteur. Elle entre en résonance avec Rendering que Berio écrivit à partir des esquisses accumulées par Schubert en vue d’une dixième symphonie qui ne vit pas le jour. À la fin des années 1980, le compositeur italien décide de restaurer ces fragments et non de les reconstruire, créant une partition expressive, où les univers des deux hommes s’entrecroisent et s’hybrident.