Détail Entité

Romantique & frénétique avec Adam Laloum
Concert symphonique

Romantique & frénétique avec Adam Laloum

Programme BRAHMS
Concerto pour piano n°1 en ré mineur
STRAVINSKI
Petrouchka (1911)
Distribution Duncan WARD direction, Adam LALOUM piano
Lieu
Palais de la Musique et des Congrès
Page d’une dimension impressionnante, presque symphonique, le Concerto pour piano n°1 de Brahms est d’un puissant romantisme : s’y mêlent un vif amour pour Clara Schumann (« Je fais un doux portrait de toi dans l’Adagio », lui écrivit le compositeur) et d’intenses luttes intérieures. Dans son essence, cette oeuvre contraste avec Petrouchka, ballet bondissant et grinçant que Stravinski consacre au Polichinelle du théâtre de marionnettes russe.
Comme il l’affirma, le compositeur souhaite évoquer la destinée d’un « pantin subitement déchaîné qui, par ses cascades d’arpèges diaboliques, exaspère la patience de l’orchestre. »
Nous voilà emportés dans un tourbillon furieux en forme d’histoire d’amour oscillant sans cesse entre le burlesque et la tristesse.

Cela peut vous intéresser