Détail Entité

Fantaisies héroïques
Concert symphonique

Fantaisies héroïques

Programme

MAX BRUCH
Fantaisie écossaise
ANTON BRUCKNER
Symphonie n°3 en ré mineur

Distribution Claus Peter FLOR direction, Liza FERSCHTMAN violon
Lieu
Palais de la Musique et des Congrès

Anton Bruckner n’a écrit que neuf symphonies, mais il a sans cesse remis sur le métier ses ouvrages, et plusieurs de ses partitions exigent que le chef d’orchestre opte pour telle ou telle version laissée par le compositeur. Ainsi, la monumentale Symphonie n°3 existe dans quatre ou cinq états successifs, témoignant de l’esprit perfectionniste de Bruckner. Claus Peter Flor en a retenu la première version : composée en 1873 et créée quatre ans plus tard, cette Troisième fut dédiée à Wagner, qui en accepta l’hommage parce qu’il crut y trouver des citations de sa propre musique. Elle sera précédée ici par la Fantaisie écossaise de Bruch, oeuvre plus légère mais dont le pittoresque n’a rien d’appuyé.

 

Conférence d'avant-concert
Jeudi 2 et vendredi 3 mars 19h - Salle Marie Jaëll, entrée Érasme
Accès libre et gratuit, dans la limite des places disponibles

BRUCKNER ? JAMAIS CONTENT…
MARC DUMONT

1873. À presque cinquante ans, Bruckner doute de lui, comme toujours. Il compose une musique hors norme, avec un orchestre impressionnant, qui mugit, feule, s’épanche. L’instrumentation n’appartient qu’à lui – mais il ne le sait pas, ne le croit pas. Alors, il offre sa troisième symphonie à son dieu vivant : Richard Wagner. Mais ensuite, il ne cesse de réviser son œuvre – comme toutes les autres…

Cela peut vous intéresser