Détail Entité

Turandot - Mulhouse
Opéra national du Rhin

Turandot - Mulhouse

Lieu
La Filature

À Pékin, personne ne dort. La foule s'est rassemblée pour assister à la décapitation du Prince de Perse. Comme de nombreux étrangers avant lui, il n'a pas su répondre correctement aux trois énigmes qui lui auraient permis d'obtenir la main de la très convoitée Turandot, fille de l'empereur de Chine. « Blanche comme le jade, froide comme une lame », celle-ci a juré de rester libre à jamais pour venger la mémoire de son aïeule, assassinée par le prince des Tartares après l'invasion de son pays. Alors que les têtes continuent de tomber, l'arrivée d'un prince étranger en exil pourrait bien réchauffer le sang glacé de Turandot et redonner espoir à son peuple qui se languit du bonheur des jours passés.

En 1926, le compositeur Franco Alfano se voit confier la lourde tâche d'achever les deux dernières scènes de Turandot, laissées à l'état de simples notes par la mort de Puccini. Ces pages apocryphes sont arbitrairement retaillées par le chef Arturo Toscanini dès les premières représentations, privant l'œuvre d'un dernier envol magistral, pourtant voulu par Puccini, avec un développement triomphal du thème de « Nessun dorma », air parmi les plus connus du répertoire. Présenté ici sous sa forme complète, ce finale original permet de (re)découvrir Turandot sous un jour inédit. Un événement rare et grandiose, confié à la metteuse en scène Emmanuelle Bastet et au chef Domingo Hindoyan.

En italien
Surtitré en français, allemand

Billetterie et informations

 

Distribution

Direction musicale Domingo Hindoyan
Mise en scène Emmanuelle Bastet
Scénographie Tim Northam
Costumes Véronique Seymat
Lumières François Thouret
Turandot Elisabeth Teige
Liù Adriana Gonzalez
Calaf Arturo Chacón-Cruz
Timur Mischa Schelomianski
Empereur Altoum Raul Gimenez
Ping Alessio Arduini
Pang Gregory Bonfatti
Pong Eric Huchet
Le Mandarin Andrei Maksimov