Conférences d'avant-concert

Image de couverture

Conférences d'avant-concert

Une heure avant chaque concert en abonnement, un conférencier invité vous présentera le contexte historique, politique et social des œuvres jouées le soir-même.

L’Orchestre philharmonique de Strasbourg propose des avant-propos musicaux. Un spécialiste invité – critique, historien, universitaire ou musicologue – présente en 45 minutes les clefs d’une partition, la restituant dans le parcours personnel de son auteur, analysant la structure de l’œuvre ainsi que le contexte historique dans lequel elle a été composée.

De 19h00 à 19h45
Lieu : Palais de la musique et des congrès, entrée Erasme, salle Marie Jaëll

Entrée libre, dans la mesure des places disponibles

JEUDI 4 NOVEMBRE 12H30
DANS LE CADRE DU CONCERT DU VENDREDI 5 NOVEMBRE- LIBRAIRIE KLÉBER
À QUOI SERT UN PRODUCTEUR ?
RENCONTRE AVEC ALAIN LANCERON, PRÉSIDENT DE WARNER CLASSICS ET ERATO
Depuis plus de 40 ans, le travail de cet amoureux des artistes et du disque reflète l’excellence du chant national et international. Avec Michel Plasson, Alain Lanceron avait contribué à la redécouverte du patrimoine français. Aujourd’hui c’est avec John Nelson, et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, qu’il poursuit ce travail en se consacrant aux œuvres de Berlioz.

JEUDI 4 NOVEMBRE 19H
LE CONCERTO POUR VIOLON EN RÉ MAJEUR DE BRAHMS
DANIEL PAYOT
Cette œuvre est remarquable par les articulations qu’elle propose entre construction de longues phrases continues et multiplicité de détails, contrastes ou divergences que ces phrases contiennent. Refusant à la fois la fusion dans un tout indifférencié et la désagrégation, elle maintient une constante tension, que le dialogue du violon solo et de l’orchestre relance sans cesse et finit par résoudre dans une dynamique festive.

JEUDI 2 ET VENDREDI 3 DÉCEMBRE 19H
LE CONCERTO POUR PIANO DE GRIEG
NICOLAS SOUTHON
Œuvre au succès jamais démenti, le Concerto de Grieg fut composé en 1868 par un jeune homme de 25 ans. Virtuose et lyrique, il est conçu dans un style austrogermanique, mais incorpore aussi des éléments de folklore norvégien. On explorera l’identité multiple et les caractéristiques de cette partition fascinante, plus mystérieuse qu’il y paraît.

VENDREDI 21 JANVIER 19H
DVORÁK INTIME
MARC DUMONT
C’est peut-être au cœur du second mouvement, où les cors font planer des réminiscences de Brahms, que la nostalgie et l’intime se retrouvent le plus. Dans le chant mais également dans une tension intérieure, dramatique, haletante. Reflet de tourments personnels ? Dvorak disait que c’était « une symphonie capable d’émouvoir le monde entier. » Émouvoir et enthousiasmer. Par son allant, son optimisme coruscant qui fit bisser le scherzo lors de la création londonienne en 1885, « Le bougre a plus d’idées que nous tous », disait de lui son mentor et ami Johannes Brahms. Dvorak le prouve de façon évidente avec cette 7 e symphonie.

JEUDI 3 ET VENDREDI 4 FÉVRIER 19H
LE CONCERTO POUR CLARINETTE D’UNSUK CHIN : SECRETS DE FABRICATION
RENCONTRE AVEC UNSUK CHIN
« Ma musique est le reflet de mes rêves », affirme Unsuk Chin qui présente son Concerto pour clarinette. La compositrice coréenne nous dévoile les enjeux, les secrets et le mode d’écriture d’une étonnante et virtuose œuvre structurée en trois mouvements, Mirage – Fanfare – Ornament, Hymnos et Improvisation on a groove, créée en 2014 par le New York Philharmonic.

JEUDI 24 ET VENDREDI 25 FÉVRIER 19H
L’ADOLESCENCE DU GÉNIE
STEPHEN SAZIO
Composés dans l’année 1775, les 5 concertos de Mozart constituent un corpus magique. Ils montrent d’abord l’évolution cruciale de son style à l’entrée d’une première phase de maturité. Mais ils sont aussi l’œuvre d’un compositeur de 19 ans enfin en pleine possession de ses moyens, qui exprime comme jamais la fraîcheur et la spontanéité du printemps de sa jeunesse.

MERCREDI 9 MARS 19H
LE MANDARIN MERVEILLEUX, OU L’EXACERBATION DES SENS
CLAIRE DELAMARCHE
Par son effectif orchestral comme par son expression exacerbée, la pantomime de Bartók est l’œuvre de tous les superlatifs. Cette partition à la fois complexe et incandescente, est un condensé de sensualité et d’énergie où s’entrechoquent plus que jamais les jumeaux Éros et Thanatos, le désir et la mort.

JEUDI 24 ET VENDREDI 25 MARS 19H
VOUS AVEZ DIT « MUSIQUE PURE » ? AUX ORIGINES D’UNE RÉVOLUTION
CYRIL PALLAUD
Toutes les œuvres au programme du concert « Escapade baroque » ont une caractéristique commune : elles sont avant-gardistes pour leur époque. Dépourvues d’argument littéraire, elles se concentrent sur l’expression personnelle de Bach, Rebel et Haydn, et s’éloignent d’une exigence d’imitation de la Nature, image de perfection et d’ordre divin.

JEUDI 31 MARS ET VENDREDI 1ER AVRIL 19H
LE CONCERTO POUR PIANO N°2 DE SAINT-SAËNS : UN ÉCLAT TARDIF POUR UNE OEUVRE PHARE DU RÉPERTOIRE
JULIE WALKER
Une composition éclair (en seulement 17 jours !) pour une œuvre aujourd’hui majeure du répertoire… Pourtant, tout ne fut pas simple à l’époque : de sévères critiques lors de la première, un style qui se situerait « entre Bach et Offenbach », le soliste et le chef de chœur qui échangent leurs rôles initiaux, une forme particulière qui étonne… Ce concerto a fait couler beaucoup d’encre lors de sa création en 1868, avant de trouver une place de premier ordre et devenir aujourd’hui un des concertos les plus joués et appréciés du répertoire.

JEUDI 28 ET VENDREDI 29 AVRIL 19H
DEBUSSY ET LES LOGIQUES DE L’« IMAGE » MUSICALE
CAMILLE LIENHARD
Les Images pour orchestre de Debussy doivent leur titre à un parcours sensoriel évocateur qui traverse les folklores, les paysages et les parfums de trois pays. Mais au-delà des objets qu’elle figure, l’« image » debussyste révèle la nouveauté d’une conception visuelle de la musique, dont les logiques de montage et de fondu ne sont pas sans analogie avec le cinéma naissant.

JEUDI 12 ET VENDREDI 13 MAI 19H
VOLTE-FACE D’UN AVANT-GARDISTE ?
RUDOLF WEBER
Witold Lutoslawski a toujours refusé de voir dans la musique un moyen d’illustrer des idées extra-musicales ou de « raconter une histoire ». Or, le célèbre Mstislav Rostropovitch, pour lequel il écrit son Concerto pour violoncelle, voit dans cette œuvre un symbole de la lutte de l’individu contre les masses hostiles. Vue erronée de l’interprète ou volteface du compositeur ?

JEUDI 19 ET VENDREDI 20 MAI 19H
ROMÉO ET JULIETTE DE PROKOFIEV : UNE EXPRESSIVITÉ À SON COMBLE
SOPHIE GAILLOT-MICZKA
Prokofiev ne va pas attendre la création de son ballet Roméo et Juliette pour composer des suites d’orchestre. Conscient du succès futur, il anticipe ainsi la demande du public ! Toute la force du ballet est présente ici, un langage classique soit, mais les rythmes et la tension harmonique de l’écriture font ressentir la force du texte de Shakespeare.

MARDI 7 ET MERCREDI 8 JUIN 19H
ROMÉO ET JULIETTE DE BERLIOZ : UNE INNOCENCE SACRIFIÉE
STÉPHANE FRIEDRICH
L’histoire des amants de Vérone, ce fait divers élevé au rang de mythe, émerveille les créateurs depuis des siècles. Peintre révolutionnaire de l’amour romantique, Berlioz s’empare de la tragédie de Shakespeare et offre un tableau saisissant, celui d’une « symphonie dramatique », à la fois violente et frémissante de passions.