Conférences d'avant-concert

Image de couverture

Conférences d'avant-concert

Une heure avant chaque concert en abonnement, un conférencier invité vous présentera le contexte historique, politique et social des œuvres jouées le soir-même.

L’Orchestre philharmonique de Strasbourg propose des avant-propos musicaux. Un spécialiste invité – critique, historien, universitaire ou musicologue – présente en 45 minutes les clefs d’une partition, la restituant dans le parcours personnel de son auteur, analysant la structure de l’œuvre ainsi que le contexte historique dans lequel elle a été composée.

De 19h00 à 19h45
Lieu : Palais de la musique et des congrès, entrée Erasme, salle Marie Jaëll
Entrée libre

Jean-Jacques Groleau

Pastiche et renouveau

Amoureux du Grand Siècle français, Strauss quitte le post-romantisme pour se mettre dans les pas de Lully. Les musiques de scène qu’il compose pour Le Bourgeois gentilhomme de Molière, flamboyants pastiches pleins d’élégance et d’humour, allaient ouvrir la voie à bien des esthétiques nouvelles… !

Jeudi 10 et vendredi 11 septembre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Premier Acte avec Lambert Wilson

Jean-Stéphane Guitton

La musique de films et la narration audiovisuelle

Qu’elle apporte émerveillement, peur, joie ou mélancolie, la musique participe à la narration du film, offrant une forme de Gesamtkunstwerk (œuvre d’art totale) chère à Wagner. Des thèmes épiques du symphonisme hollywoodien aux frayeurs provoquées par Hermann, une brève histoire d’une collaboration fructueuse entre réalisateur et compositeur.

Jeudi 8 octobre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Bandes originales avec Martin Grubinger

Elisabeth Brisson

La Symphonie n°7 en la majeur de Beethoven : pourquoi est-elle si populaire ?

Dès sa création à Vienne en décembre 1813, elle a déclenché des réactions enthousiastes. Et depuis, elle n’a cessé de plaire aux publics les plus divers tout en servant de faire valoir aux chefs, dont Liszt. Le secret de ce succès ne résiderait-il pas dans l’évidence de la combinaison des différents éléments musicaux : motifs, rythmes, timbres ?

Jeudi 15 et vendredi 16 octobre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Déclaration en musique avec Petra Lang

Camille Lienhard

Le Schubert de Berio et la postmodernité musicale

Si la musique revisite son histoire, c’est moins pour le passé lui-même que pour ce que les manières de le réécrire disent du présent. Quand dans Rendering (1989), Berio complète des fragments symphoniques de Schubert, son travail de restauration, informé et créatif, répond à une crise du « progrès » artistique qui est encore la nôtre aujourd’hui.

Jeudi 5 et vendredi 6 novembre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Voyages au cœur du romantisme avec Arabella Steinbacher

Yan Maresz

Maurice Ravel - Yan Maresz, une rencontre !

Commencée en 1922, la Sonate pour violon et piano de Ravel ne sera terminée qu’en 1927. L’écriture dépouillée et l’indépendance des lignes sont deux écueils que Yan Maresz relève dans son orchestration dont il dit qu’elle est « sans doute la discipline musicale la plus difficile à expliciter et à transmettre de manière satisfaisante. »

Jeudi 19 et vendredi 20 novembre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Le violon de Ravel avec Renaud Capuçon

Marc Dumont

Bruckner ? Jamais content…

1873. A presque cinquante ans, il doute de lui, comme toujours. Il compose une musique hors norme, avec un orchestre impressionnant, qui mugit, feule, s’épanche. L’instrumentation n’appartient qu’à lui - mais il ne le sait pas, ne le croit pas. Alors, il offre sa troisième symphonie à son dieu vivant : Richard Wagner. Mais ensuite, il ne cesse de réviser son œuvre - comme toutes les autres...

Jeudi 26 et vendredi 27 novembre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Sous le signe de la Passion avec Victor Julien-Lafferière

Florence Badol-Bertrand

Un violon pour s'envoler

Abstract : "J'ai joué comme si j'étais le plus grand violoniste d'Europe" écrit Mozart à son père qui répond "tu ne sais pas toi-même à quel point tu joues bien du violon". Fils et élève du meilleur pédagogue du siècle, Mozart occupe le pupitre de Konzertmeister de Salzbourg de 1769 à 1777. Il est donc le premier à jouer ses œuvres concertantes. Cet instrument lui donne alors une tribune officielle dans sa ville natale dont le périmètre lui semble si étriqué....

Jeudi 10 et vendredi 11 décembre 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Mozart, une intégrale avec David Grimal

Frédéric Gaussin

Le 1er Concerto pour piano et orchestre de Brahms : Une histoire de la musique allemande

Brahms n'a jamais autant lutté que pour écrire son Concerto en ré mineur (1854-1858), qui connut plusieurs stades de rédaction : sonate pour 2 pianos, symphonie avec soliste, puis concerto au sens traditionnel, l'un des plus longs de la littérature. Fruit des conseils de nombreux musiciens, l'œuvre rend aussi un vibrant hommage à Robert Schumann.

Vendredi 15 janvier 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Romantique & frénétique avec Adam Laloum

Mathieu Schneider

Le Chant de la Terre : un orientalisme à l’autrichienne

Les apparences sont parfois trompeuses : si Le Chant de la Terre porte en apparence tous les traits de l’orientalisme, en vogue vers 1900 (pagodes au toit pointu, fleurs de lotus, pentatonisme, tam-tam…), il n’en demeure pas moins une œuvre romantique. Chant de la vie et de l’adieu, il porte, à partir de l’Orient, une métaphysique très germanique.

Jeudi 28 et vendredi 29 janvier 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Entre Lied et symphonie

Mathieu Schneider

La Neuvième symphonie, ou l’orchestre éclaté

Une Neuvième symphonie n’est jamais anodine. Après Beethoven, Schubert et Bruckner, Mahler n’échappe pas à la règle. De nombreux éléments y rappellent les symphonies précédentes, mais éclatés. Comme vus à travers le prisme du temps, ou d’une ironie mordante. Ce discours est-il celui d’une nouvelle modernité ? Ou le signe d’un monde en décadence ?

Jeudi 4 et vendredi 5 février 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Le testament de Mahler

Nicolas Southon

L’étrange destin de la Fantaisie pour piano et orchestre de Claude Debussy

Après la dernière répétition de sa Fantaisie pour piano et orchestre, en avril 1890, le jeune Claude Debussy subtilise sa partition sur le pupitre des musiciens, pour en empêcher la première. L’œuvre ne sera créée qu’après sa mort… Quelles raisons ont-elles pu pousser Debussy à un tel geste ? Et comment situer cette œuvre dans sa production ?

Jeudi 11 et vendredi 12 février 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert L'eau et le feu avec Jean-Efflam Bavouzet

Stéphane Friederich

La Symphonie n°3 “avec orgue” de Saint-Saëns : l’audace de l’académisme au crépuscule du romantisme.

On oublie parfois que Saint-Saëns fut un organiste admiré par Liszt et Berlioz ! Sa Symphonie n°3 « avec orgue », immense partition au souffle épique, révèle une étonnante joie de vivre et un sens inné du grand spectacle. Au soir de sa vie, le compositeur se confia : « J’ai donné là tout ce que je pouvais donner… ce que j’ai fait alors, je ne le referais plus ».

Jeudi 11 et vendredi 12 mars 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert L'esprit du cor avec Stefan Dohr

Max Dozolme

La Symphonie n°2 de Schumann ou le retour à la vie

Décembre 1844. Après les désillusions de Leipzig, Dresde sera la ville de la renaissance pour Schumann. Dans le calme de la capitale de Saxe, le musicien tente de retrouver le goût à la vie et à la création. Sa Symphonie n°2 est l’itinéraire de cette résurrection.

Mercredi 31 mars 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Richesses d'Europe centrale avec Nicolas Altstaedt

Rencontre avec Unsuk Chin

Le Concerto pour clarinette d’Unsuk Chin : secrets de fabrication

« Ma musique est le reflet de mes rêves », affirme Unsuk Chin qui présente son Concerto pour clarinette. La compositrice coréenne nous dévoile les enjeux, les secrets et le mode d’écriture d’une étonnante et virtuose œuvre de 2014 structurée en trois mouvements, Mirage – Fanfare – Ornament, Hymnos et Improvisation on a groove.

Jeudi 15 et vendredi 16 avril 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert L'empreinte de la danse

Julie Walker

La Symphonie n° 6 de Dvořák, de l’ombre à la lumière

En 1882, un jeune compositeur du nom de Dvořák est révélé au grand public à travers la création de sa Symphonie n°6. Publiée comme la n°1, elle marque en effet le départ de la carrière internationale de ce compositeur de Bohême que rien ne prédisposait à la musique. Mais comment a-t-il réussi à envoûter le public de son temps à travers cette œuvre considérée comme le summum de sa période dite « slave » ?

Jeudi 22 et vendredi 23 avril 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Le violoncelle français avec Marc Coppey

Daniel Payot

Leoš Janáček, Messe Glagolitique

Œuvre tardive dans la vie du compositeur, la Messe Glagolitique (1926), bien qu’elle en reprenne les formes (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei), n’a pas été vraiment écrite pour accompagner la liturgie chrétienne. Elle célèbre plutôt, avec une impétueuse vitalité, les noces ferventes de l’âme slave et d’une impérissable jeunesse.

Jeudi 20 et vendredi 21 mai 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Hymnes à la vie avec Piotr Anderszewski

Rudolf Weber

Chostakovich, le complice dissident

Un demi-siècle après sa mort, la discussion continue : Chostakovitch fut-il un complice inconditionnel du régime soviétique ou a-t-il pratiqué la dissidence dans la mesure du possible et au risque de sa vie ? La 11e symphonie semble plaider - à la différence de certaines autres œuvres - pour la première thèse. Mais en est-il vraiment ainsi ?

Jeudi 27 et vendredi 28 mai 19h
PMC Salle Marie Jaëll (Entrée Érasme)
Entrée gratuite

Le concert Drames et châtiments avec Nikolaï Lugansky