Agrégateur de contenus

null Janacek - parution

Concert symphonique Conférence

Parution de la "Messe glagolitique" et "Sinfonietta" de Janáček

Publié le
Image article
Gregory Massat

LEOŠ JANÁČEK  
 Messe glagolitique JW 3/9
Sinfonietta op. 60

PARUTION LE 22 AVRIL 2022 CHEZ WARNER/ERATO

Marko LETONJA, direction 
Orchestre philharmonique de Strasbourg 
 Petr FIALA, chef de chœur 
Chœur philharmonique de Brno 

Malin BYSTRÖM, soprano
Jennifer JOHNSTON, mezzo-soprano
Ladislav ELGR, ténor
Adam PLACHETKA, baryton
Johann VEXO, orgue

ÉCOUTER UN EXTRAIT

L'Orchestre philharmonique de Strasbourg, sous la direction de Marko Letonja, son directeur musical de 2012 à 2021, interprète deux œuvres vivifiantes composées par Leoš Janáček lors ses dernières années : la Messe glagolitique, à la fois monumentale et exubérante, et la Sinfonietta, colorée et aux multiples facettes.

Janáček a terminé la Messe glagolitique en 1927, l'année de ses 73 ans. Bien qu'agnostique, il n'hésitait pas à déclarer que : "[s]a messe sera entièrement différente de toutes les autres", en ajoutant "je montrerai aux gens comment parler à Dieu". Le succès en 1916 de son troisième opéra, Jenůfa, avait déclenché une phase de créativité phénoménale, et au cours des dix dernières années de sa vie, Janáček composa entre autres quatre autres opéras majeurs.

Le texte de la Messe glagolitique est en vieux slavon de l'Église, l'ancienne langue liturgique de la Moravie natale du compositeur. Le terme "glagolitique" fait référence à l'écriture ornée utilisée à l'origine pour écrire le vieux slavon de l'Église. L'œuvre n'a été jouée que deux fois du vivant de Janáček. Au moment de sa création à Brno, fin 1927, le compositeur était préoccupé par l'écriture de son dernier opéra Z mrtvého domu (La maison des morts) et n'a pas assisté à toutes les répétitions de la messe. En son absence, ses adjoints ont procédé à un certain nombre de simplifications et d'adaptations opportunes de la partition complexe et novatrice. Ces changements se retrouvèrent dans la version de la Messe qui, publiée en 1929, devint l'édition "standard". Cet enregistrement, cependant, utilise une édition critique beaucoup plus récente - préparée par le musicologue tchèque Jirí Zahrádka et publiée en 2011 - qui a été décrite comme plus fidèle à l'esprit passionné de Janáček et à sa vision aventureuse de la Messe glagolitique.

Les solistes de la Messe glagolitique, la soprano suédoise Malin Byström, la mezzo-soprano britannique Jennifer Johnston et les deux chanteurs tchèques Ladislav Elgr et Adam Plachetka révèlent la finesse de cette partition rarement jouée. La partie d'orgue, très importante, est jouée par Johann Vexo (titulaire à Notre-Dame de Paris et à Nancy) et la contribution chorale est assurée par le Chœur philharmonique tchèque de Brno, ville où Janáček a élu domicile et qu'il évoque dans la Sinfonietta.

La Sinfonietta atmosphérique en cinq mouvements, achevée en 1926, est l'une des œuvres les plus populaires de Janáček. Elle s'ouvre de façon inoubliable par une fanfare pour neuf trompettes, deux tubas ténors, deux trompettes basses et des timbales qui revient dans le final, accompagnée par le reste de l'orchestre dans une péroraison triomphante.

 

 Messe glagolitique JW 3/9
(September 1927 Version, Editor Zahrádka Jirí)

Intrada 1
Introduction (Uvod)
Kyrie (Gospodi Pomiluy)
Gloria (Slava)
Credo (Veruju)
(Svet)
Agnus Dei (Agnece Bozij)
Organ solo
Intrada 2

Sinfonietta op. 60
Allegretto. Allegro Maestoso (Fanfare)
Andante. The Castle, Brno
Moderato. The Queen’s Monastery, Brno
Allegretto. The Street Leading to the Castle
Allegro. The Town Hall, Brno