Agrégateur de contenus

null Temps forts de la saison 22|23

Concert symphonique Conférence

Les temps forts de la saison 22|23

Publié le
Image article
Jean-Baptiste Millot

Une saison pleine d’ambitions

L’Orchestre s’attaque aux plus grandes œuvres du répertoire tout en se faisant l’hôte et le partenaire de solistes hors du commun. Aziz Shokhakimov ouvre le bal en dirigeant, en septembre, le Requiem de Verdi. À l'automne, on entendra le Concerto pour violoncelle d’Ernest Bloch, interprété par Truls Mørk, suivi du Concerto pour violon en ré majeur de Beethoven, porté par Sergey Khachatryan. La flûte d’Emmanuel Pahud portera en octobre l’œuvre Saccades de Philippe Manoury. Ensemble, Isabelle Faust et Jean-Guihen Queyras donneront le Double concerto pour violon et violoncelle en la mineur de Brahms. Renaud Capuçon déploiera ses talents à la direction aussi bien qu’au violon dans le Triple concerto de Beethoven. Les amoureux du clavier auront la chance d’entendre Nikolaï Lugansky dans la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov, en janvier, et Alexei Volodin dans le Concerto pour piano n° 3 en do majeur de Prokofiev, en avril.

Les amateurs d’art lyrique se régaleront de la voix de Bernarda Fink dans la 3ème Symphonie de Mahler en janvier, et de celle de Rachel Harnisch dans les Quatre derniers Lieder de Strauss. La Carmencita, aux prises avec un Don José incarné par Michael Spyres, sera royalement interprétée par Joyce DiDonato, sous la direction de John Nelson.

Enfin, plusieurs chef et cheffes invités feront vibrer la salle : Pierre Bleuse, Oksana Lyniv, Dalia Stasevska, Vassili Sinaïski ou encore Claus Peter Flor.

Une saison synonyme d’éclosion

L’éveil des plus jeunes au répertoire classique est au cœur du projet de l’Orchestre. Le jeune public frémira avec L’Apprenti sorcier de Dukas ou encore Pierre et le loup, et s’émerveillera devant l’éternel Casse Noisette, sans oublier le ciné-concert de l’indémodable Mary Poppins.

Une saison qui rime avec création

Nommé compositeur en résidence, Bruno Mantovani investit Strasbourg pour les mois à venir. Entre créations, ateliers et débats, il dévoilera ses secrets de composition. Sa résidence culminera au mois d’avril, lors de la création de son œuvre Memoria. Fruit de sa résidence à plus long terme, Siddharta Suite, commandée par l’Orchestre, verra le jour la saison suivante, en 2023-2024.

Les invitations de la saison

Pour Noël, Ton Koopman dirige l’Amsterdam Baroque and Orchestra Choir dans le Messie de Haendel. L’Orchestre national de Lille est en visite dans la capitale alsacienne en février pour un concert consacré à Schubert, Mozart, Berg et Webern, placé sous la direction de Gergely Madaras. Le violoncelle d’Emmanuelle Bertrand portera la voix des Poilus le 11 novembre dans un hommage à Maurice Maréchal. Le Quatuor Belcea sera invité dans le cadre de la saison de musique de chambre.

L’évasion au cœur de la saison

En véritable ambassadeur de sa ville, l’Orchestre prend la route à plusieurs reprises cette saison. Une première étape fin août, au Festival Berlioz de la Côte-Saint-André, sera l’occasion d’entendre Béatrice et Bénédict de Berlioz sous la direction de John Nelson. En décembre, l'Orchestre s'envolera vers la Corée aux côtés du pianiste Alexandre Kantorow pour une série de cinq concerts d’exception. Bizet, Moussorgski ou encore Tchaïkovski (et son Concerto pour piano n° 2) accompagneront les musiciens dans leur voyage. En janvier, une incursion dans la capitale permettra au public parisien d’entendre la 3ème Symphonie de Mahler sous la direction d’Aziz Shokhakimov. Et pour couronner la fin de saison, Carmen résonnera de tout son éclat dans le mythique Royal Albert Hall à Londres.