Agrégateur de contenus

Retour Focus sur... Gil Shaham

Concert symphonique

Focus sur... Gil Shaham

Publié le
Image article
D.R.

Né en 1971 dans l’Illinois (USA), Gil Shaham s’installe en 1973 avec ses parents en Israël.

À l’âge de 7 ans, il commence ses études de violon avec Samuel Bernstein à la Rubin Academy of Music à Jérusalem. 

À tout juste 9 ans, Gil Shaham est invité à travailler avec Chaim Taub, violon solo du Quatuor de Tel Aviv et de l’Orchestre de chambre d’Israël, qui deviendra d’ailleurs son professeur par la suite. Au cours des étés 1980 et 1981, il se rend dans le Colorado (USA) pour suivre les cours de Dorothy Delay et Jens Ellermann.

En 1982, il obtient une bourse pour continuer ses études avec Dorothy DeLay et Hyo Kang à la Juilliard School de New York.
À l’âge de 10 ans, Gil Shaham fait ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Jérusalem sous la direction d’Alexander Schneider.
Un an plus tard, il joue pour la première fois avec l’Orchestre philharmonique d’Israël sous la direction de Zubin Mehta. Il est récompensé par le Avery Fisher Career Grant en 1990 et le Avery Fisher Award en 2008. 

Dès lors, il est invité par de prestigieuses formations : Orchestre de la Scala de Milan, Orchestre symphonique et philharmonique de Londres, Orchestre de la Tonhalle de Zurich, Orchestre philharmonique de Berlin, Orchestre de Paris, Orchestre national de France, Orchestre royal du Concertgebouw, Orchestre symphonique de Singapour ou encore par l’Orchestre symphonique de Vienne, pour n’en citer que quelques-uns. 

Il est également régulièrement invité par les grands orchestres américains tels que Boston, Chicago, Dallas, Cleveland, Los Angeles, New York, Philadelphie, St. Louis, Seattle, Atlanta, New World, San Francisco. 

Parmi sa discographie, citons chez Canary Classics (son propre label créé en 2004) les concertos d’Elgar, le Trio avec piano en la mineur de Tchaïkovski avec Yefim Bronfman et Truls Mørk, l’album Prokofiev et Mozart à Paris avec sa sœur, la pianiste Orli Shaham. En 2012, il publie Hebrew Melodies avec Orli Shaham, une exploration de la musique juive traditionnelle et moderne. Ses dernières parutions incluent les concertos de Bartók, Prokofiev, Brahms et Beethoven. Gil Shaham joue un Stradivarius de 1699 (Comtesse Polignac).

Il nous fera l'honneur d'une de ses rares dates sur la scène française à l'occasion du concert De la Terre au Ciel, où il interprètera le si émouvant Concerto pour violon d'Alban Berg.