Presse

Image de couverture

Presse

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question relative à nos activités.

Contacts médias

Bettina Sorel, presse régionale
bettina.sorel@strasbourg.eu | tél. : 03 68 98 68 18  - 07 86 04 34 28
Hélène Sitbon, presse nationale
helene@helenesitbon.com | tél. : 06 84 01 50 49

--------------------------------

DOSSIER DE PRESSE 2022|2023

TEMPS FORTS DE LA SAISON 2022|2023 

BROCHURE DE SAISON 2022|2023

BROCHÜRE 2022|2023 (DEUTSCH)

BROCHURE DE SAISON 2021|2022

--------------------------------

L’Orchestre philharmonique de Strasbourg et le centre européen de musique de chambre ProQuartet s’associent ! Un premier cycle de perfectionnement en musique de chambre à destination des musiciens de l’Orchestre a eu lieu à Strasbourg du 20 au 22 juin 2022. 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PROQUARTET

--------------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
La saison 2022|2023 de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg dévoilée !

 

À Strasbourg, le 1er juin 2022

Marie Linden, directrice générale, et Aziz Shokhakimov, directeur musical et artistique de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, ont dévoilé au grand public ce mardi 24 mai les temps forts de la saison 2022|2023. L’exigence artistique de ce grand orchestre se poursuit et se double d’actions culturelles intensifiées. L’Orchestre a ainsi mis en place un partenariat avec le quartier de Hautepierre. Comme le rappelle Marie Linden, « l’Orchestre peut et doit être un acteur au cœur des politiques de la ville. L’Orchestre appartient à tous les habitants de la cité. ». Mettant un point d’honneur à faire connaître le grand répertoire au plus grand nombre, l’Orchestre réserve par ailleurs une partie conséquente de son activité au public scolaire, qui se voit bénéficier de plus de 100 manifestations cette saison.

Cette nouvelle saison, protéiforme et aux ramifications variées, affiche une ambition claire, celle de créer un équilibre entre les différents répertoires chers à Aziz Shokhakimov (français, russe, germanique), enrichis de touches baroques et contemporaines. Cette diversité des traditions musicales s’applique aussi aux solistes et chefs invités. A ce titre, l’Orchestre est fier d’accueillir trois cheffes au pupitre dont l’ukrainienne Oksana Lyniv, première femme à avoir dirigé un opéra de Wagner au Festival de Bayreuth (été 2021). Elle dirigera à Strasbourg un répertoire aussi contrasté que la Symphonie n°25 de W.A. Mozart et les Quatre derniers Lieder de R. Strauss avec Rachel Harnisch, en passant par Le Poème de l’Extase d’A.Scriabine et L’Ouverture de Tannhaüser de R.Wagner.

Ancré dans son époque, l’Orchestre a développé depuis plusieurs saisons une relation particulière avec la création contemporaine. En 2022|2023, celle-ci est particulièrement à l’honneur avec la résidence de Bruno Mantovani, qui donnera lieu à la création mondiale de Memoria (pour cordes seules) sous la baguette d’Aziz Shokhakimov. Dédiée à la mémoire des victimes silencieuses de l’attaque de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie en 2020cette création sera suivie d’une autre commande de l’OPS, Siddharta Suite donnée la saison suivante.  Quatre compositeurs.rices majeur.e·s de notre temps, dont Gérard Pesson, compléteront le tableau par des temps d’échange avec le public, apportant ainsi quelques clés pour mieux aborder la musique contemporaine. Le jeune directeur musical et artistique Aziz Shokhakimov dirigera également Elements (pour grand orchestrede la compositrice slovène Nina Šenk. Quant à Philippe Manoury, il présentera Saccades porté par le vertigineux Emmanuel Pahud à la flûte et sous la direction aiguisée de Pierre Bleuse, récemment nommé à la direction de l’Ensemble intercontemporain.

Cette saison mosaïque, comme aime à la définir Aziz Shokhakimov, c’est aussi celle de la rencontre avec la voix, puisqu’elle s’ouvrira avec le Requiem de Verdi qu’il dirigera dans une distribution de belle envergure : Krassimira Stoyanova, Jamie Barton,  Benjamin Bernheim, Ain Anger (9 septembre). Richard Strauss et Gustav Mahler (avec la Symphonie n°3 qu’Aziz dirigera pour la première fois, un de ses rêves d’enfant, à Strasbourg le 19 janvier et à la Philharmonie de Paris le 20) seront du rendez-vous, tout comme l’opéra Carmen (4 et 6 avril à Strasbourg et 14 avril au Royal Albert Hall - Londres) en version de concert sous la direction de John Nelson et enregistré par Warner Classics avec Joyce DiDonato dans le rôle-titre, Michael Spyres en Don José et Elsa Dreisig en Micaëla.

L’Orchestre sera l’hôte et la partenaire de grands solistes de la scène internationale comme Truls Mørk dans le Concerto pour violoncelle d’Ernest Bloch, Sergey Khachatryan dans le Concerto pour violon de Beethoven. Isabelle Faust et Jean-Guihen Queyras interpréteront le Double concerto pour violon et violoncelle en la mineur de Brahms. Renaud Capuçon déploiera ses talents à la direction et au violon dans le Triple concerto de Beethoven. Les amoureux du clavier seront sous le charme de Nikolaï Lugansky en janvier, dans Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov, et d’Alexei Volodin en avril, dans le Concerto pour piano n° 3 en do majeur de Prokofiev. 

2022-2023, c’est aussi le temps de quelques déplacements : l’orchestre sillonne les routes de France et s’envole pour l’étranger. Première étape, fin août au Festival Berlioz de la Côte-Saint-André, l’occasion d’entendre Béatrice et Bénédict de Berlioz sous la direction de John Nelson.

La Corée, tournée reportée suite à la crise sanitaire, est enfin d’actualité (14-22 décembre) aux côtés du pianiste Alexandre Kantorow pour une série de cinq concerts : Bizet, Moussorgski ou encore Tchaïkovski et son Concerto pour piano n° 2 - programme précédemment joué à Strasbourg les 8 et 9 décembre.

L’Orchestre philharmonique de Strasbourg c’est aussi :

  • 24 concerts de musique de chambre qui offrent aux musiciens de l’Orchestre la possibilité d’explorer des répertoires plus audacieux auxquels participent quelques musiciens invités comme E. Pahud, B. Mantovani et le quatuor Belcea. Programmés dans des lieux de grande proximité avec le public comme l’espace Django, l’Aubette, la Cité de la musique et de la danse ou encore la salle Bastide de l’Opéra national du Rhin, ces concerts sont des temps de partage plus intimes avec le public, pendant lesquels, au fil du temps, des liens complices se sont tissés.
  • Une relation étroite avec l’Opéra national du Rhin, puisque de la fosse il participera à quatre productions lyriques, dont Le Conte du Tsar Saltane de Nikolaï Rimski-Korsakov, sous la direction d’Aziz Shokhakimov en mai, et le Chercheur de Trésors de Franz Schreker (octobre) dirigé par Marko Letonja, anciennement directeur musical de l’Orchestre.
  • 42 rendez-vous famille, dont 12 concerts famille, 29 ateliers-découverte et un grand classique en ciné-concert, Mary Poppins.

Fortement ancré sur son territoire, animé par des engagements sociétaux majeurs, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg consolide en parallèle sa place de très grand orchestre dans le paysage national. Cette saison, marquée par un programme ambitieux en phase avec notre époque, offre une fois encore au public l’occasion d’entendre un répertoire familier, de savourer de grandes voix, et de découvrir de nouvelles œuvres, de nouveaux genres, toujours guidée et accompagnée par l’excellence et l’enthousiasme des musiciens, chef-fe-s et solistes invité-e-s.